Yoga Solidaire

Notre manifeste

Pour que le yoga soit un sport vraiment accessible à tous Pour que pratique de santé soit égale à inclusion sociale

Pour que yoga soit égal à inclusion sociale

Pour un yoga accessible à tous et rompre avec l’idée que : “le bien-être, c’est un sport de riches”

Au tout début de l’aventure Nour en 2019, plusieurs constats :

Pour accéder à des pratiques de bien-être, qui améliorent la santé physique et psychique, il faut soit un gros portefeuille, soit tout un tas de conditions sociales et culturelles mais surtout les deux.

Le prix moyen d’une heure de cours de yoga en France est de 20€. Quand on sait que le budget moyen accordé à la pratique sportive d’un ménage français est de 200€ par an, le calcul est donc vite fait : cela représenterait à peine 10 heures de yoga par an !



Le fait que  95% de la population française serait « exposée à un risque de détérioration de la santé par manque d’activité physique ou d’un temps trop long passé assis » (avis de l’ANSES, Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail), et ce majoritairement pour des raisons financières, on se pose des questions.  

Ce sont ces constats qui ont donné l’envie d’agir à la fondatrice de Nour : « La découverte du yoga en arrivant à Paris pour le travail après mes études a été une vraie révélation, j’ai appris à respirer, à me détendre et à mieux me concentrer. Le yoga a joué un rôle prédominant sur ma santé physique et mentale mais j’ai tout de suite été frappée par le peu de mixité présente dans les cours. Autant d’un point de vue social, que culturel ou générationnel. »


Inventons un nouveau monde

Le pari de Nour ? Proposer des cours de yoga ouverts et accessibles à tous, dans lesquels chacun va se sentir accueilli.

Ces cours permettraient de se faire du bien tout en créant du lien avec des personnes qu’on n’aurait pas l’habitude de côtoyer, le tout dans des espaces conviviaux, chaleureux et sécurisants.

Pour que ça fonctionne, il faudrait des cours accessibles, donc sur prix libre, voire gratuits pour les personnes les vulnérables, en situation de précarité ou d’exil. Puis, grâce aux liens qui se tissent, entre les personnes, les relais locaux (associatifs, institutionnels ou autres), les cours se développeraient jusqu’à former un réseau local fort, puis national.

C’est ce qu’on a fait en 2019 en commençant à donner des cours aux Grands Voisins, tiers-lieu du 14ème arrondissement de Paris (Paris 14è), puis à l’association La Rêverie (Paris 14).

Les premiers élèves reviennent, le projet est lancé ! Et la mixité s’opère naturellement. Dans les cours Nour, des élèves de tout horizon social pratiquent ensemble. Ok, on continue…

Mars 2019, Vient le confinement: le passage des cours en visio pendant près de 1 an et demi et la frustration de ne pas pouvoir continuer à suivre certains élèves, souvent pour des raisons matérielles.On reverse alors nos dons à l’association Utopia56 (association humanitaire qui vient en aide aux personnes exilées) pour les soutenir sur le terrain. Pendant qu’on est chez nous, on crée un partenariat avec l’APHP afin que tous les soignants  puissent souffler quelques heures par semaine, en suivant nos cours de yoga en ligne. 

Pendant ce temps-là, Nour se développe : les premiers professeurs se mobilisent, on crée un premier collectif. 


Malgré la frustration d’être derrière les écrans, on y croit à fond ! Une directrice de centre d’hébergement d’urgence installe une salle yoga et branche la télé pour suivre nos cours avec les femmes en parcours d’exil hébergées. Elles prennent le thé entre elles à la fin du cours, ça nous confirme que nos cours invitent au partage et à l’échange.

Eté 2021, la libération ! L’état autorise à reprendre le sport en salle, on va pouvoir retrouver nos élèves, en vrai!

Et là on y va à fond. L’Etat nous soutient grâce à des subventions diverses. De nouveaux élèves nous rejoignent, de nouveaux professeurs aussi. On ouvre de plus en plus de cours à Paris et en ligne. Nour prend son envol. ​

La mixité sociale n’est pas toujours possible

C’est en faisant, que l’on apprend. Et l’un de nos premiers grands apprentissages, c’est que malgré notre utopie, celle de créer une mixité réelle - une mixité de genre, mais aussi mixité culturelle, sociale et générationnelle - on est vite limité par la réalité !

Et dans les faits, il y a toute une partie du public que l’on vise qui ne peut pas se rendre à nos cours,que ce soit pour des questions d’autonomie, d’habitudes ou de sécurité. Pour les rencontrer, à nous de nous déplacer et d’aller directement sur leurs lieux de vie.

En parallèle des cours ouverts à tous, on développe alors le « aller vers » en donnant des cours de yoga directement dans les structures sociales et médico-sociales qui accueillent déjà notre public bénéficiaire : les personnes en situation de vulnérabilité. A Paris d’abord puis dans d’autres villes de France.

Notre collectif de professeurs engagés dans le yoga à impact est déjà grand, on peut intervenir quasiment partout ! Les retours des élèves sont élogieux, ils reviennent, on constate les bénéfices de semaine en semaine et des amitiés naissent.

Et nous, ça nous donne de la force pour continuer à s’engager, développer encore plus le projet autour de notre mission sociale : le yoga pour tous, le yoga solidaire !

EN 2021,

On crée notamment des rencontres “ yoga et partage ” pour les binômes locaux / réfugiés accueillis dans les programmes de parrainage des associations Singa, France Terre d’Asile et Kodiko : 1h de yoga et 1h de partage autour d’un buffet multi-ethnique.

EN 2022,

On lance des cours de yoga boxe à destination des femmes victimes de violence puis face au succès de ces cours ludiques et conviviaux, on élargit à d’autres publics.

Depuis le démarrage, Nour est portée par des supers partenaires, des élèves, des professeurs. Toutes ces forces vives ont à cœur de faire de nos convictions une réalité, qui impacte directement et positivement la vie de milliers de personnes.

Et au-delà, on crée des espaces éphémères de paix et de repos, qui adoucissent les douleurs, améliorent la santé et qui créent des liens forts entre les êtres. L’ambition de Nour, c’est aussi d’avoir un réel impact sur les objectifs de développement durable de l’ONU à horizon 2030 :

OBJECTIF 3 : BONNE SANTÉ ET BIEN-ÊTRE

Donner les moyens de vivre une vie saine et promouvoir le bien-être de tous à tous les âges

OBJECTIF 10 : INÉGALITÉS RÉDUITES

Réduire les inégalités dans les pays et d’un pays à l’autre

OBJECTIF 17 : PARTENARIATS POUR LA RÉALISATION DES OBJECTIFS

Des partenariats inclusifs construits sur des principes et des valeurs, une vision commune et des objectifs communs sont nécessaires.

Vous aussi, agissez avec Nour !

Yoga solidaire Paris